Autres informations et services officiels : www.belgium.be

Plan de réduction

Les biocides sont omniprésents: ils améliorent l'hygiène, combattent les organismes indésirables comme les rats ou les insectes, s'attaquent aux champignons... En même temps, l'utilisation de biocides comporte des risques pour notre santé et l'environnement.

Jump menu

    Qu'est-ce que le Plan de réduction pour l'usage des biocides?

    Les biocides servent à lutter contre les organismes indésirables: ils les repoussent, les rendent inoffensifs ou les détruisent. Les biocides les plus connus sont les insectifuges, les raticides et les anti-souris, les désinfectants, les fongicides et les produits de protection du bois.  

    Pour assurer un avenir durable aux générations futures, il est important d'équilibrer les impacts sociaux, économiques et environnementaux des biocides. D'une part, on ne peut nier l'importance économique et le confort que procurent les biocides. D'autre part, l'utilisation de biocides présente des risques pour notre santé et l'environnement.

    Afin de limiter les risques, le SPF Santé publique prend les mesures suivantes: 

    • un bon suivi du marché des biocides
    • le suivi des incidents impliquant des biocides
    • des campagnes de communication sur une utilisation raisonnable
    • l'introduction du « circuit restreint » qui n'autorise l'utilisation des biocides présentant des risques élevés pour la santé qu'aux utilisateurs professionnels

    Toutes les actions accordent une attention particulière à la protection des groupes cibles vulnérables, notamment les jeunes enfants.

    Suivi du marché des biocides

    Le SPF Santé est responsable de la surveillance du marché belge des biocides et suit de près tous les développements.

    Utilisation croissante

    Depuis 2013, le SPF a observé une augmentation continue, tant du nombre de biocides autorisés que de la quantité de produits vendus. Il y a deux raisons à cette augmentation:

    • l'utilisation croissante de biocides
    • la régularisation des biocides précédemment vendus sans statut

    En 2019, 2 407 biocides autorisés ont été mis à disposition sur le marché belge. Plus de la moitié de ces produits (54 %) étaient des désinfectants, le reste étant essentiellement des produits antiparasitaires et des produits de protection.

    Évolution du nombre de produits autorisés
    Évolution du nombre de produits autorisés

     

    Évolution du nombre de produits vendus (tonnes)
    Évolution du nombre de produits vendus (tonnes)

     

    Parmi tous les biocides autorisés mis à disposition sur le marché belge en 2018, 61 % n'étaient autorisés à être vendus qu'aux utilisateurs professionnels. Environ 23 % étaient destinés aux particuliers et 16 % à un public mixte (professionnels et particuliers).

    Types de produits autorisés
    Types de produits autorisés

     

    Public cible produits autorisés
    Public cible produits autorisés

    Surveillance des incidents impliquant des biocides

    Le SPF Santé publique collabore avec le Centre Antipoisons pour collecter des données sur les intoxications aiguës causées par des biocides. Ces données permettent:

    • de minimiser les risques liés aux produits identifiés comme pouvant potentiellement provoquer des incidents.
    • d'identifier rapidement tout nouveau problème lié aux biocides.

    Groupes à risque

    Parmi tous les appels reçus chaque année par le Centre antipoisons concernant les biocides, 75 à 80 % en moyenne émanent du grand public. Les 20 à 25 % d'incidents restants concernent les utilisateurs professionnels, notamment les agriculteurs, les vétérinaires et le personnel hospitalier.

    Plus d'un tiers des victimes exposées aux biocides sont des enfants âgés de 1 à 5 ans. Cela s'explique par le comportement exploratoire dans cette tranche d'âge. La majorité des incidents impliquant des enfants se produisent avec des insecticides, des rodenticides (raticides pour souris et rats), des répulsifs et des désinfectants. Plus de la moitié des accidents chez les adultes se produisent avec des désinfectants et des insecticides. Entre 2012 et 2020, plus aucun incident mortel impliquant des humains n'a été signalé.

    Communication et sensibilisation

    Le SPF Santé s'engage à l'utilisation durable des biocides, en prêtant attention à la santé et à l'environnement. Grâce à des campagnes de communication ciblées, nous voulons promouvoir les bonnes pratiques d'utilisation et informer les utilisateurs sur la législation pertinente. Ces initiatives comprennent, entre autres:

    Introduction du circuit restreint

    Afin de limiter le risque d'incidents impliquant des biocides dangereux pour le grand public, le SPF Santé publique a mis en place le circuit restreint. Cela signifie que les biocides présentant un risque élevé pour la santé restent principalement réservés aux utilisateurs professionnels.

    Seuls les biocides les plus dangereux, nécessitant l'utilisation d'équipements de protection spéciaux, sont inclus dans le circuit restreint. Il s'agit de produits toxiques, corrosifs, cancérigènes ou susceptibles de nuire à la reproduction. Les vendeurs et les utilisateurs de biocides du circuit restreint doivent s'enregistrer.

    Retour au début